Navigation Menu
Journée mondiale de l’architecture : l’UIA a un impératif : un monde meilleur pour tous

Journée mondiale de l’architecture : l’UIA a un impératif : un monde meilleur pour tous

on 2 Oct 2018 in Architecte | 0 comments

Pour célébrer la valeur et le pouvoir de l’architecture, l’UIA (Union internationale des architectes) commémore l’événement le premier lundi de chaque mois d’octobre.

A l’occasion de la journée mondiale de l’architecture, le président de l’UIA, Thomas Vonier, a rappelé dans son message la place de cette profession dans le monde. Il affirme que l’architecture est en mesure d’aider notre planète à affronter deux de ses problèmes les plus graves : la détérioration de l’environnement et les besoins humains de plus en plus importants et qui doivent rester en phase avec la modernité. En tant qu’architectes, nous pouvons aider à remédier aux situations qui portent atteinte au patrimoine, endommage l’habitat, gaspillent et épuisent les ressources naturelles et entretiennent et même accentuent les déséquilibres sociaux.

Selon Thomas Vonier, l’architecture peut aider considérablement à rendre le monde meilleur, pour tous. En effet, des architectes peuvent aider à mettre fin à la dégradation des paysages et sites naturels et éviter la destruction des terres agricoles, de valeur inestimable et irremplaçable. Nous devons travailler en essayant de répondre aux besoins vitaux et fondamentaux de la population mondiale, qui est principalement concentrée dans les métropoles. Le président de l’UIA souligne que les architectes du monde entier

, au nombre de trois millions actuellement, s’engagent à faire que leurs travaux respectent les critères suivants : analyser et répondre aux besoins humains les plus fondamentaux, rendre nos villes plus fonctionnelles, plus belles et plus harmonieuses, aider les personnes démunies et les cas sociaux et enfin aménager des espaces publics sécurisés et plus accessibles à tous.

La journée mondiale de l’architecture est aussi une occasion pour toutes les sections membres de l’UIA d’organiser des événements, des expositions et des actions qui rehaussent l’image de cette profession aux yeux du public. Arrivé en fin de mandat, Antoine-Beli Bokolojoué, président de l’OAC (Ordre des architectes du Congo) se dit satisfait et comblé d’avoir contribué à faire avancer les choses dans cette institution mondiale, et c’est lui qui a rendu public le message du président de l’UIA. Il affirme qu’il avait un but à atteindre et à faire connaître l’ordre, qu’il a réussi aussi à faire passer des textes en conseil des ministres. Il se dit comblé d’être le premier à être reçu par les gouvernants, ce que n’ont pas réussi ses prédécesseurs. Il espère que son successeur se battra davantage et qu’il sera plus audacieux que lui. Et de souligner au passage, que la première chose importante qu’il a faite c’est d’avoir pensé à prendre un avocat pour l’OAC.

Source

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.