Navigation Menu
Un inéluctable intérêt pour l’architecture moderne et régionale

Un inéluctable intérêt pour l’architecture moderne et régionale

on 5 Nov 2018 in Architecte | 0 comments

Le secteur de l’architecture ne rassemble pas seulement les stars, mais aussi tous ceux qui travaillent quotidiennement pour le bien-être et la satisfaction des usagers. Ce sont ces représentants importants de l’économie locale que l’Union régionale des CAUE valorise dans le cadre du concours Valeurs d’exemples.

Les œuvres les plus représentatives font souvent parler d’elles indique Michel Astier, architecte local et directeur du CAUE 63, il pense à la “ville en creux”, en d’autres mots, à l’effet qui s’effectue entre ces beaux objets, ajoute-t-il. En mettant en service, le palmarès Valeurs d’exemples dans le Puy-de-Dôme en 2009, il espérait mettre en marche les étapes de recherche qui font partie d’un contexte. Bien au-delà, il précise son objectif qui consiste à illustrer les grandes réussites du territoire, provenant des résultats d’une collaboration exemplaire entre un commanditaire et son architecte paysagiste, mais aussi, médiatiser des œuvres inédites tant publiques que privées. Dès sa première édition, le concours payant a enregistré plus de cents dossiers de candidatures. Cette initiative s’est étendue par la suite, à l’ensemble de la zone Auvergne-Rhône-Alpes.

Trois jours ont été réservés pour célébrer les journées nationales de l’architecture, le 19, 20 et 21 octobre. A cette occasion, l’URCAUE (l’Union régionale des Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) a officiellement lancé l’édition 2019. Son président Joël Baud-Grasset insiste sur les critères pris en considération : la gestion des nuisances, les valeurs architecturales et urbaines du projet, les qualités fonctionnelles environnementales, et les dispositifs novateurs mis en place… Dans ce contexte, rappelons la célèbre phrase de Vitruve, il y a 2 000 ans : “l’architecture doit être belle, solide et utile”. Actuellement, ce président du CAUE 74, agriculteur, partage la même opinion en ajoutant que l’architecture doit toucher les émotions et s’inscrire dans leur territoire.

Revaloriser les architectes actuels, un objectif de plus en plus important pour les professionnels qui regrettent vivement une isolation vis à vis du grand public. Pour cela Frédéric Ragot, vice-président de l’Ordre des architectes Auvergne-Rhône-Alpes, incite les médias à faire connaître l’architecture au grand public. Il souligne que c’est une matière qui n’est pas enseignée à l’école, alors qu’elle est non seulement un art, mais aussi une technique fonctionnant avec l’économie… Pour cela, l’initiative du concours lancé par Michel Astier, nommé “Valeurs d’exemples”, porte bien son nom. Un grand cri chargé d’émotion pour aimer ce métier protéiforme et complexe, ne cherche qu’à attirer les regards de connaisseurs pour se dévoiler. Pour vous informer, vous les architectes, maîtres d’oeuvres, et collectivités locales, les inscriptions sont valables jusqu’au 9 janvier 2019.

Source

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.