Navigation Menu
Les clés pour réussir dans l’apprentissage de la maçonnerie

Les clés pour réussir dans l’apprentissage de la maçonnerie

on 13 Août 2018 in Maçon | 0 comments

Le travail de la maçonnerie a depuis toujours été jugé pénible et sale, pour beaucoup de bricoleurs.

Cependant, de nos jours, avec le progrès de la technologie, beaucoup d’outils et produits sont disponibles pour aider les maçons à accomplir leurs tâches de manière professionnelle. Les outils perfectionnés et électriques permettent également un gain de temps pour effectuer les travaux en évitant de se salir.

Pour entreprendre les travaux de maçonnerie, le maçon doit effectuer à la fois démolition et construction. Par contre les bricoleurs actuels considèrent ce travail comme contraignant et long. Il suffit d’être bien organisé pour un gain de temps et de ressources. Pour cela, les étapes suivantes sont recommandées pour accomplir ce métier.

  • Une bonne répartition des tâches pour chaque ouvrier travaillant sur le chantier, est nécessaire.
  • La disponibilité de tous les outils permettant l’exécution des travaux, est indispensable.
  • Sélectionner les tâches à accomplir selon les prévisions météorologiques pour dresser un emploi du temps.

Il est à noter que le travail des bétons, les mortiers ou les enduits s’effectuent à une température allant de 10 à 25°. Quant à la construction des murs, un choix doit se fixer par rapport au type de matériau. Concernant les parpaings creux ou les briques en argile cuite, on peut procéder de deux manières :

  1. Ancienne : le mortier appliqué sur une épaisseur d’un centimètre.
  2. A l’aide d’un outil spécial, le joint est mince, deux millimètres comme épaisseur.

Le choix du type de produit pour la maçonnerie est important

Pour effectuer les différents genres de travaux de maçonnerie, les mêmes produits sont utilisés pour une nouvelle construction ou rénovation. En cas de rénovation d’un mur en plâtre par exemple, il est conseillé d’appliquer les produits adéquats avec le mur qui se présente. Par ailleurs, le maçon doit disposer d’un équipement complet pour mettre en marche le chantier (taloche, pelle, brouette, etc…).

Accomplir une pose, est nécessaire

Pour construire une maison ou pour faire une extension, il est indispensable d’étudier l’état des lieux pour construire sur une base solide, et anti-sismique. Pour éviter tout problème, le maçon doit renforcer la construction à l’aide d’armatures métalliques en continu, un chaînage vertical et l’utilisation des fers d’environ 10 à 12 millimètres pour assurer cette étape.

La préparation des mortiers et bétons doit être soumise à des normes

Pour obtenir un mélange homogène fait à base de mortier et béton, le dosage doit être respecté, et la quantité doit être respectée, en rapport avec le rythme de pose effectué par les manœuvres. Il est possible de stocker la quantité de mortier ou béton restante à l’ombre en cas de température grimpante. C’est possible d’ajouter de l’eau pour humidifier la surface à encoller concernant le brique ou parpaing.

Source

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.