Navigation Menu
Baillargues : 8 millions d’euros ont été investis par Profils Systèmes sur son usine

Baillargues : 8 millions d’euros ont été investis par Profils Systèmes sur son usine

on 4 Sep 2018 in Menuisier, Vitrerie | 0 comments

Le pro de la menuiserie en aluminium Profils Systèmes a annoncé hier qu’il a investi 8 millions d’euros sur son usine située à Baillargues, qui appartient au groupe Corialis. Cette opération va permettre de construire de nouveaux bâtiments sur une superficie de 5000 m².

Profils Systèmes est un Fabricant de profilés en aluminium pour la menuiserie, ce dernier vient d’annoncer le versement de la première tranche de son nouveau programme, il s’agit d’un montant de 8 millions d’euros. Cette société appartient à la compagnie mère héraultaise, le groupe belge Corialis.

La première opération serait la création d’une deuxième unité de traitement par laquage des profilés métalliques. “Le but est de diminuer les délais de livraison et encourager les attentes de ses clients”. D’après les déclarations de Profils Systèmes.

Cet investissement sera aussi utilisé pour la construction des nouveaux bâtiments couvrant une superficie de 5000 m2, prévus pour accueillir la nouvelle unité de laquage. Le site industriel de Baillargues occupera à cette occasion une surface passant de de 43 000 à 48 000 m2.

Ayant pris naissance en 1984, le groupe Corialis comptant 2000 salariés est l’un des leaders de la fabrication des profilés aluminium en Europe. Ces produits sont vendus aux vitriers et installateurs de fenêtres, baies vitrées et aux menuisiers. Ses produits sont commercialisés dans plusieurs pays comme la France, l’Afrique du Sud, la Réunion, la Pologne, la Belgique, la Grande-Bretagne et la Serbie. La société distribue ses produits dans plus de 20 pays.

Source

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.