Navigation Menu
Attention aux intoxications au monoxyde de carbone

Attention aux intoxications au monoxyde de carbone

on 3 Oct 2018 in Plombier chauffagiste | 0 comments

A l’approche de l’hiver, l’Agence régionale de santé lance une alerte contre les risques d’intoxications au monoxyde de carbone.

Les intoxications accidentelles au monoxyde de carbone sont fréquentes en France. Elles touchent chaque année environ 1000 foyers et plus de 3000 personnes. Le monoxyde de carbone que dégagent les chauffages défectueux représente la première cause de décès par intoxication accidentelle dans les foyers avec une trentaine de décès par an.

Plus de 50 personnes intoxiquées en Normandie

En 2017, en Normandie, l’Agence régionale de santé et le Centre anti poison ont reçu 62 signalements. Parmi ces signalements, figure en tête l’intoxication au monoxyde au carbone qui a été confirmée par 57 personnes, dont 43 dans leur domicile, surtout pendant la saison froide de janvier à mars et d’octobre à décembre.

Rappel des consignes de sécurité par l’ARS, avant l’hiver

  • Faire contrôler et entretenir les installations de chauffage (chauffe-eaux, chaudières, poêles et inserts) par des professionnels qualifiés comme un plombier-chauffagiste ou une entreprise de ramonage.
  • Faire intervenir un professionnel pour vérifier l’étanchéité des conduits de fumée et les faire ramoner.
  • Procéder régulièrement à l’aération de toutes les pièces du logement même lorsqu’il fait très froid (10 mn d’aération chaque jour au minimum). Il faut ne faut jamais obstruer les entrés et les sorties d’air (grille d’aération dans la chaufferie, la cuisine la salle d’eau…)
  • Ne pas utiliser en continu les chauffages d’appoint, même s’ils sont munis de dispositifs de sécurité. Il faut respecter les consignes d’utilisation fournies par les fabricants d’appareils de chauffage. L’appareil doit être installé dans un endroit correctement ventilé.
  • Attention : ne jamais placer les groupes électrogènes dans un endroit fermé (maison, garage, grenier, cave…) mais toujours à l’extérieur des bâtiments et loin des prises d’air.

Le monoxyde de carbone est d’autant plus dangereux car c’est un gaz inodore, incolore et non irritant et donc indétectable par nos sens.

Les enquêtes confirment que les principales sources d’intoxication sont des chaudières au gaz ou au fioul. Des facteurs favorisants s’y ajoutent : un appareil défectueux, une aération insuffisante due à une entrée ou sortie d’air soit absente, soit obstruée, un défaut d’entretien de l’installation ou un non-respect des consignes quant à l’évaluation des gaz brûlés.

Certaines interactions sont résultat d’une utilisation en intérieur d’appareils non raccordés à un conduit d’évacuation (les groupes électrogènes par exemple).

Les numéros d’urgence

Les premiers symptômes, signes d’une intoxication sont des nausées, des maux de têtes, des malaises ou vomissements. Il faut alors vite aérer l’habitation, fermer les appareils à combustion, sortir au plus vite du logement et appeler aussitôt les secours (112, 18).

Source

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.