Navigation Menu
Digne : inondation dans l’appartement d’un voisin du dessous

Digne : inondation dans l’appartement d’un voisin du dessous

on 11 Sep 2018 in Plombier chauffagiste | 0 comments

Détérioration d’un tuyau entre le plancher et le plafond, dans la résidence Sainte Enfance.

Cela fait des années qu’une personne handicapée motrice, Pascale Prieur, habite dans un appartement de la résidence Sainte Enfance, non loin de la cathédrale Notre-Dame-du-Bourg. Plusieurs fois, son aide-soignante Virginie Roux a signalé au bailleur H2P quelques petits problèmes dans l’appartement : des tiroirs qu’il faut changer, une infiltration d’eau qui gonfle par endroits le lino sur le sol de sa salle de bains. Il a promis qu’il enverrait un technicien mais en vrais…

Mais ce ne sont pas ces problèmes, qui ont valu à la propriétaire d’être appelée par la police un samedi soir, il y a à peu près deux semaines. C’était pour l’informer que Thierry Calvaire, son voisin du dessous, s’est pris une importante inondation venant de chez elle. En effet, un tuyau défectueux, situé entre le lac à douche et le système d’évacuation, donc entre le plancher de la jeune femme et celui de Thierry s’est cassé. Infiltré et fragilisé par l’eau, le plafond menace de s’effondrer.

En dessous, Thierry subit. Son plafond s’est fissuré, l’eau coulait sur le sol, il lui a fallu placer des bassines et autres récipients à plusieurs endroits. Les pompiers, appelés par Thierry, sont intervenues, ont évacué l’eau et enlevé une plaque de placo qui menaçait de tomber.

A Pascale, ce problème lui a voulu de ne pouvoir accéder à ses toilettes pendant 3 jours. Un plombier viendra sur place pour les réparations le mardi suivant, dans la matinée. Heureusement les dégâts sont moins importants que prévus et ils sont réparés dans l’après-midi. Le bénéfice est que H2P a enfin réparé les tiroirs selon virginie. C’est Thierry s’en sort moins bien, avec davantage de contrariétés sonnantes et trébuchantes puisqu’il aura à refaire un faux plafond ainsi qu’un coup de peinture. Cela lui vaudra de débourser 130 euros. Il compte bien contacter son assurance mais il se trouve, malheureusement pour lui, qu’il était en instance de renouvellement de contrat au moment des faits. Comme l’inondation s’est produite durant cette période de transition, l’assurance répond qu’elle n’a pas à prendre ces frais à sa charge. En dernier recours, Thierry a décidé de contacter son assistante sociale pour voir s’il ne peut avoir une aide. C’est qu’il s’est pris des tuiles au mauvais moment…

Source

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.