Navigation Menu
A Tokyo, quand l’habitat primitif sert de modèle à l’architecture 2018

A Tokyo, quand l’habitat primitif sert de modèle à l’architecture 2018

on 1 Août 2018 in Architecte | 0 comments

Dans la capitale du Japon, Atelier Tsuyoshi Tane Architectes revient aux origines primitives de l’architecture pour concevoir une habitation entièrement adaptée à son environnement géographique et climatique.

Dirigeant son agence à Paris depuis 2017, Tsuyoshi Tane pense et considère l’architecture comme une passerelle entre le passé et le futur. Sa dernière réalisation a été inaugurée au mois de juin, sur les hauteurs de la vallée de Todoroki, à l’ouest de Tokyo, dans l’arrondissement de Setagaya. Situé au milieu d’un quartier dense, cette maison hors du commun s’adapte à des conditions climatiques complexes en s’inspirant de l’architecture des anciens habitats primitifs.

Pour chacun de ses projets, l’architecte nippon prend ses références dans l’architecture ancestrale, et les assemble de manière singulière, inédite. Dans la vallée venteuse où il a construit sa plus récente maison, l’air qui circule près du sol est humide alors que les vents qui soufflent en hauteur sont secs. Ce contraste climatique lui a donné l’idée de superposer de types de construction bien distincts, issus de l’analyse des habitations vernaculaires dans les régions arides et humides. Le niveau inférieur est alors très ouvert sur l’extérieur et sur la végétation ; il est construit sur des pilotis, comme pour les constructions sur l’eau, qui supportent les étages supérieurs, protégés de la chaleur par une façade en cèdre rouge.

En raison du dénivellement de la colline, l’entrée a été placé à un niveau intermédiaire et fait la liaison entre chaque partie. Conçue comme un balcon qui domine le niveau inférieur, elle offre une belle vue sur l’espace décloisonné : jardin, séjour, salle à manger, et cuisine, dont le dallage, sur un sol de pierre, rappelle les parquets en points des deux étages supérieurs.

Les niveaux supérieurs, réservés aux chambres, bénéficient de nombreuses ouvertures et d’orientations, grâce à la forme anguleuse de la paroi qui atténue l’impact du vent et du soleil. Dans une ambiance minimaliste, les espaces sont parfois cloisonnés par de simples rideaux ; dans la même simplicité fonctionnelle, dans le salon, trônent des fauteuils de Pierre Jeanneret et Le Corbusier et des pièces de Jean Prouvé et Charlotte Perriand. Design et architecture primitive, l’alliance est saisissante !

Source

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.