Navigation Menu
Le musée Yves Saint-Laurent de Marrakech classé Lauréat du grand Prix Afex 2018

Le musée Yves Saint-Laurent de Marrakech classé Lauréat du grand Prix Afex 2018

on 29 Mai 2018 in Architecte | 0 comments

C’est un édifice unique en son genre, réalisé à partir d’un mélange astucieux de touche marocaine et occidentale à la fois. Il a été livré par Studio KO en 2017. Ce musée exceptionnel a reçu une récompense offerte par l’association Architectes français à l’export (AFEX).

Venise a été choisie pour organiser une cérémonie pour remettre son Grand Prix, le 24 mai 2018. Venise, lieu incontournable et très prisé par les touristes de différentes nationalités, reçoit tous les deux ans des représentants de l’architecture française et sa capacité à s’exporter.

L’œuvre présentée par Jean Nouvel reflète le perfectionnisme de l’architecture française. Cet édifice situé à Marrakech fût sélectionné par le jury, neuf autres édifices rivalisaient avec celui-ci.

Le célèbre couturier Yves-Saint Laurent et Pierre Bergé ont été séduits par le jardin Majorelle et ont décidé de l’acheter. Ce n’est qu’après le décès de Yves-Saint Laurent en 2008, que la fondation du jardin Majorelle a construit un musée en hommage à Yves-Saint Laurent, l’emblématique figure de la haute couture française. Pierre Bergé, homme d’affaires, président de la fondation en 2014, avait contacté l’agence des architectes Karl Fournier et Olivier Marty, Studio KO, pour réaliser l’architecture de ce bâtiment, à la fois marocain et contemporain. Le musée sera dédié à Yves-Saint Laurent décédé en 2008.

Ce musée a ouvert ses portes aux touristes en octobre 2017, quelques semaines après la mort de Pierre Bergé.
Cet édifice est doté d’une bibliothèque, un auditorium, une salle d’exposition, tout ceci, s’étale sur une superficie de 3086 m². Cette superficie bâtie est enveloppée d’un “manteau de briques” comme le décrit le chef de projet : Fayçal Tlaïba. Cette brique adulée par les architectes anciens dans cette discipline, a fait l’objet de longues recherches pour décider de construire le musée sur une structure en béton armé, et d’utiliser la brique uniquement pour l’habillage extérieur du musée. Le chef de projet n’a pas hésité à solliciter des maîtres artisans pour réaliser l’entourage du musée en terre cuite, c’est à dire la brique rouge.

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.