Navigation Menu
Parcours atypique d’une pharmacienne brésilienne devenue menuisier en France

Parcours atypique d’une pharmacienne brésilienne devenue menuisier en France

on 20 Juin 2018 in Menuisier | 0 comments

Carla, Brésilienne, mère de famille de 33 ans, a obtenu son diplôme de pharmacienne à Rio, cependant il n’est pas valable en France. Son conjoint résidant en France, commercial en région parisienne ne peut abandonner sa profession. 

Elle se trouve dans le désarroi, et elle est obligée de suivre son mari en France. Malheureusement elle se trouve dans une situation précaire. Pour cette raison, Carla a choisi la voie de l’apprentissage pour trouver sa place dans le monde professionnel.

Après une période de galère, en 2013 Carla quitte Rio pour rejoindre son conjoint dans la capitale française. Carla s’est tracé un objectif : parler le français. Pour cette raison, elle s’inscrit à l »OFII (l’Office français de l’immigration et de l’intégration). Elle aspire à la pratique de l’architecture d’intérieur. Elle se confie en déclarant qu’elle a toujours aimé l’artistique, mais elle n’a jamais eut le courage de se lancer, faute de moyens financiers, et l’appartenance à une famille modeste.

Comment remplacer un mur démoli par une cloison

Inscrite à l’école supérieure des arts modernes design de Paris (XVIIE), Carla s’initie aux bases, de manière théorique. Elle déclare qu’elle avait besoin d’aller sur le terrain pour comprendre comment casser un mur et le remplacer par une cloison.

Durant sa période de stage « apprentie », l’ex pharmacienne est capable de rénover des anciennes bâtisses jusque dans le Morvan. Carla découvre également l’art de la menuiserie, elle est motivée par le travail sur le chantier, et compte se lancer dans le domaine de la créativité, de créer une agence du mobilier regroupant les luminaires, les objets en bois ou en bambou, ajoute t-elle.

Carla se lance dans l’apprentissage d’œuvres d’art

Bien déterminée, Carla s’est inscrite dans un centre de formation à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), de l’association des Compagnons du devoir. En plus, elle est apprenti dans une entreprise spécialisée dans le transport d’œuvres d’art, qui lui offre un petit salaire. Cette société est spécialisée dans la fabrique des caisses sur-mesure pour transporter les sculptures et tableaux. Carla est fière de travailler péniblement parmi les hommes.

Carla a l’intention de décrocher un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) et compte continuer son apprentissage chez les compagnons du devoir pour aboutir à un BEP (Brevet d’études professionnelles).

Carla est ambitieuse et compte ouvrir son agencement personnel à long terme.

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.